Liens commerciaux
Collecte des fonds pour soutenir Sango ya Congo.
Il suffit de cliquer sur ce lien 👇👇👇👇 pour transférer votre argent.

0
La tension était vive ce jeudi au siège de l’Udps à Limete (Kinshasa). Des militants en colère ont manifesté contre ce qu’ils qualifient de « règne des intérimaires » à la tête du parti au pouvoir.

Des heurts ont éclaté entre manifestants et forces de l’ordre. Quelques militants ont été interpellés. Selon le secrétaire général de l’ Udps, ceux qui ont manifesté ce jeudi ne sont pas membres du parti.

« J’ai trouvé une campagne d’intox menée ici au siège (…) selon un groupe des agents de sécurité, un conseiller du chef de l’État leur aurait dit que j’avais déjà envoyé des listes de recrutement au niveau de l’armée et de la police et je l’ai ignorés », déclare Augustin Kabuya dans une interview accordée à la radio Top Congo.

Pris à partie par les manifestants, Augustin Kabuya affirme que les organisateurs de ce mouvement de protestation ont été manipulés.

« D’autres ont cherché un groupe de badauds à Mumbele pour m’agresser (…) Ce sont des voyous recrutés à Mumbele », dit-il.

Alors que les manifestants réclamaient la réorganisation du parti et la convocation d’un congrès électif, M. Kabuya estime que la question n’est pas à l’ordre du jour.

Ces tensions interviennent a lendemain du limogeage de Jacquemain Shabani à la tête de la Commission électorale permanente du parti. Se confiant à CAS-INFO, l’ancien président de la SEP a rejeté ces nouvelles mises en place et promis d’aller en justice contre Jean Marc Kabund.



Amiral Tatu
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top