Liens commerciaux

0
Les interpellations de la justice au sujet du dossier de détournement de fonds de l’état alloués aux travaux du Programme de 100 jours du Chef de l’Etat sont loin de connaître une fin si rapidement.

Le coup de frein que tout le monde redoutait avec le confinement qui était annoncé de la commune de Limete n’aura plus lieu. L’instruction va donc se poursuivre activement avec l’audition de plusieurs « invités » dont on ignore encore les identités.

Ce qui est sûr, c’est que deux points centraux du dossier continuent, entre autres, de requérir une grande attention. Il s’agit notamment de l’affaire des médicaments périmés ayant coûté au trésor public une bagatelle de dix millions de dollars.

Lentement mais sûrement, l’étau se resserre autour du coupable et de ses complices. D’ici quelques semaines, certaines personnes ne pourront plus manipuler l’opinion publique, tant leur implication dans la magouille sera établie de façon irréfragable.

À côté de cette affaire des médicaments périmés, il y a celle des maisons préfabriquées, c’est-à-dire le fameux dossier de 47 millions de dollars qui ont curieusement disparu du circuit bancaire aussitot arrivés à la Rawbank sur le compte du libanais Jammal Samih, directeur général de la société Samibo. L’homme, on le sait, arrive à peine à justifier huit millions de dollars. Où est passé le reste ? Qui sont ses complices ?









Ici aussi, la vérité est en train d’éclore à la vitesse grand « V ». On sait par exemple, comme le révélait récemment l’ancien ministre Bitakwira, que le dossier qui était monté au niveau du ministère du Développement Rural avait été recalé par celui du Budget. Bien plus, le ministre du Budget avait formalisé le rejet du dossier par un courrier officiel.

Fort curieusement, le même dossier a été refilé au ministre des Finances par une procédure de contournement digne d’Al Capone. C’est ainsi qu’il a poursuivi son chemin jusqu’au paiement, tout cela à l’insu du ministère du Budget.

Une chose insolite dans ce dossier, c’est l’intrusion de Soraya Mpiana. La fille de Hamida Chatur et JB Mbiana a reçu, de manière inexplicable, en cession, une concession à Utexafrica. L’homme à la manœuvre n’est autre que le libanais Jammal, directeur général de Samibo. Cherchez l’erreur…

Toujours dans le même contexte, on apprend que le fugitif Shangalume Nkingi Daniel alias Massaro, un simple agent à la Société Nationale d’Assurances, a acheté cash une maison à Gombe pour la valeur d’un million de dollars et ce, en plus d’autres biens en dehors de la Gombe.

Par ailleurs, ce dimanche, une source judiciaire, proche du parquet général de Matete, a fait savoir qu’une figure employée à la présidence devra se présenter ce lundi 20 avril devant les juges. Il pourrait s'agir de Lydie Omenga, la directrice de communication de la Présidence de la République.

Cette saga judiciaire inédite dans l’histoire de la justice congolaise implique plusieurs personnalités et hauts cadres des entreprises publiques et privées. Elle a vu également Vital kamerhe, le directeur de cabinet du président de la République, être détenu provisoirement à Makala.


Le Phare

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top