Liens commerciaux

0


Dimanche 12 avril, un homme a créé l’événement. Son nom: Boniface Kabisa. Profession: professeur de criminologie. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, « Boni », comme l’appellent ses amis et proches, accuse les « parlementaires » FCC/PPRD d’ourdir une conspiration dont la finalité serait la destitution du président Felix Tshisekedi.

Boniface Kabisa
A en croire le criminologue Kabisa, la grande majorité des « honorables » auraient des « dossiers judiciaires » pendants.






Kabisa est tout sauf un plaisantin. L’homme a fait partie de l’équipe des enquêteurs qui entouraient le l’ancien conseiller spécial chargé de la lutte contre la Corruption, le blanchiment et le terrorisme, Luzolo Bambi Lessa.

Quinze mois après la passation de pouvoir dite « pacifique » entre « Joseph Kabila » et Felix Tshisekedi Tshilombo, le fossé ne cesse de s’élargir entre ces coalisés assez particuliers.

Près de trois semaines après la proclamation de « l’état d’urgence sanitaire » par le chef de l’Etat, le président du sénat assure que lui et sa collègue de l’Assemblée nationale ont été « surpris » par cette annonce « pas conforme » à l’article 119 de la Constitution qui indique dans son alinéa 2 que les deux chambres doivent se réunir pour « autoriser » la proclamation de l’Etat d’urgence.

Dans son élément vidéo, le criminologue Kabisa assure posséder non pas des informations mais des « renseignements » qui attestent que les parlementaires étiquetés FCC/PPRD prépare un « coup » contre Fatshi. L’opposant Franck Diongo estime que Thambwe « défie l’autorité du chef de l’Etat ».
Baudouin Amba Wetshi
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top