Liens commerciaux

0
Alors que l’interdiction des cultes et la fermeture des lieux de prière comptent parmi les mesures annoncées par le Président de la République après concertation avec le gouvernement en vue de lutter contre la pandémie de coronavirus, il est curieux de constater que certains serviteurs de Dieu ont du mal à obtempérer.

Pendant que les églises ayant une existence légale observent scrupuleusement les mesures barrières, certains malins, sans qualité de pasteurs prouvée continuent de prêcher dans des places publiques, notamment les marchés et autres sites de négoce bien connus de la place Kinshasa.

Le marché Gambela, particulièrement son prolongement jusqu’à l’avenue Éthiopie, offre du terrain à ces prédicateurs pasteurs autoproclamés dont l’unique objectif reste les offrandes que les naïfs leur versent facilement dans l’espoir de s’assurer une place au royaume des cieux.




Dans un périmètre de 100 mètres, on les rencontre en grand nombre. Ils utilisent des mégaphones pour mieux appâter leurs «proies», ces naïfs qui n’hésitent pas à mettre la main à la poche pour leur refiler des billets de banque.


Le Phare / MCP, via mediacongo.net
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top