Liens commerciaux

0
C’est le mercredi 15 avril dans la soirée que les 10 premiers camions « Kamaz » des FARDC ont franchi la frontière symbolique entre le Kongo central et Kinshasa appelé « Au revoir Kin » pour ceux qui fréquentent régulièrement cette province. A leur bord, un lot multiple de tout genre de denrées alimentaires pour approvisionner la ville de Kinshasa, en proie à une hausse vertigineuse de prix de produits de premières nécessités, causée par les mesures de restrictions sanitaires décrétées par le gouvernement contre le coronavirus.

Promis par le chef de l’Etat Félix Tshisekedi depuis bientôt une semaine, ces convois assurés par la logistique militaire s’étaient rendus dans les provinces du Kongo Central et de l’ancienne Bandundu pour y ramener des vivres. Chose faite dès ce mercredi avec l’entrée à Kinshasa de ces 10 premiers camions.


«Aujourd’hui plus que jamais, Félix Tshisekedi vient réaliser sa promesse faite aux gagnes–petits avec ce lot de vivres qui seront vendus à un prix bas pour ainsi atteindre toutes les couches de la population. Ces denrées sont composées entre-autres du fufu, de l’huile de palme, la patate douce, l’oignon, les poireaux, les fruits et légumes, de la viande et du poisson… En cela, la Présidence de la République Démocratique du Congo au travers son directeur de cabinet adjoint en charge des questions économiques, ici représenté par la conseillère chargée de relations publiques du Chef de l’État, Madame Bibiche Kabengele, ont accompagné cette action jusqu’a ce premier résultat, avec le soutien de la logistique des FARDC qui déjà avant le départ de cette mission en provinces, avait mit à la disposition de cette équipe présidentielle, 30 camions; dont le gouvernement par le biais du ministère de l’industrie octroya une aide pour les besoins en Logistique», a déclaré madame Kabengele.









Pour rappel, le Programme Alimentaire d’Urgence (PAU), est une initiative de la Présidence de la République qui a pour objectif de lutter contre la hausse de prix de produits de premières nécessités sur le marché Kinois en cette période de crise sanitaire. Ce programme est réalisé en passant par la plate-forme CODIDIS, une coopérative qui est accompagnée depuis le mois de Septembre par les structures de la présidence. Le but de cette coopérative est de répertorier les agriculteurs, les maraîchers, les artisans ainsi que les producteurs locaux pour mettre un cadre à leur disposition pour améliorer la qualité de leurs services et augmenter la quantité de leurs produits.
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top