Liens commerciaux

0


Le parquet général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Matete, situé dans la commune de Limete à Kinshasa, est sous tension depuis ce matin où la police s’est déployée en nombres. Le Directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe est attendu pour répondre à sa convocation par l’avocat général Sylvain Muana, dans le cadre des enquêtes autour du programme de 100 jours.
Vital Kamerhe n’est pas là. Il y a une forte présence policière car des gens de l’UNC ont affirmé qu’il [Kamerhe] viendra avec une foule“, explique un magistrat du Parquet.
Devant les bâtiments du Parquet, des journalistes de POLITICO.CD ont constaté un important déploiement policiers. Au moins 3 véhicules pick-up des forces de l’ordre sont garés à l’entrée avec des policiers équipés de matériels anti-émeutes.
Deux sources judiciaires ont confirmé que le directeur du cabinet du Chef de l’Etat, Vital Kamerhe, est convoqué au parquet général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Matete, dans le cadre des enquêtes autour du projet de 100 jours du président Félix Tshisekedi. Cette confirmation arrive alors qu’un document diffusé sur les réseaux sociaux annonce cette convocation. Le document, signé par l’avocat général Sylvain Muana, comporte cependant quelques incohérences.




Le parti de Vital Kamerhe a dénonce “un acharnement” contre son président, menaçant notamment de “mettre hors état de nuire”, les personnes qui seraient derrière cette initiative. Le communiqué a cependant ravivé les tensions entre le camp du président Tshisekedi et celui de Vital Kamerhe.
Après plusieurs réunions avec ses avocats toute la soirée du dimanche 5 avril, Vital Kamerhe aurait finalement décidé de ne pas se rendre au Parquet ce lundi comme prévue, mais qu’il pourrait y envoyer ses avocats. Cependant, rien n’est sûr. D’autant plus que plusieurs sources confirment une conversation téléphonique entre le président et son directeur de Cabinet dans la soirée.
Des sources judiciaires affirment que le Parquet “attend que Vital Kamerhe se présente“. “Une invitation a été envoyée. Le parquet est prêt à l’accueillir et nous attendons.
Le programme de 100 jours du président Félix Tshisekedi est au coeur d’une saga judiciaire, alors que des accusations de détournements de deniers publics fusent. Plusieurs chefs d’entreprises exécutant des ouvrages de ce projet ont été arrêtés. Certains sont toujours en détention. Directeur de cabinet du président Tshisekedi, Vital Kamerhe est le principal gestionnaire du projet. Ce dernier est plusieurs fois accusé, notamment par des ONgs ou encore l’opposition politique, de mégestion autour de ce programme de 100 jours.
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top