Liens commerciaux
Collecte des fonds pour soutenir Sango ya Congo.
Il suffit de cliquer sur ce lien 👇👇👇👇 pour transférer votre argent.

0





Le recrutement par Félix Tshisekedi de l’avocat camerounais Akeré Muna pour accompagner la RDC dans sa stratégie de lutte contre la corruption a suscité et continue de susciter de nombreuses réactions. La plupart des gens qui m’ont contacté se disent inquiets parce que M. Akeré Muna est le frère de feu Bernard Muna, ancien procureur adjoint au Tribunal Pénal International pour le Rwanda (TPIR), qui, d’après ce que j’ai pu lire ici et là, aurait été également proche de Paul Kagame. Selon certains, c’est même Kagame qui aurait suggéré à Félix de recruter l’avocat camerounais, ancien candidat aux dernières élections présidentielles dans son pays. Qu’en est-il en réalité ?

Je peux comprendre l’inquiétude des compatriotes qui s’interrogent sur le recrutement de cet homme, alors que le pays dispose des « têtes bien faites », des gens intègres ayant l’expertise nécessaire pour relever le défi de la lutte contre la corruption qui gangrène la RD Congo. De mon point de vue, c’est à ce niveau que devrait se situer le débat. Pour le reste, je crois qu’on polémique un peu pour rien autour de ce recrutement. Le fait que Akeré Muna ait eu comme frère le tonitruant Bermard Muna ne fait pas de lui nécessairement un agent de Paul Kagame. Cet homme est consultant pour le compte du PNUD et c’est à ce titre qu’il a été appelé en renfort au Congo. Est-ce une bonne chose ? Comme je l’ai dit, nous avons des gens capables de faire ce travail. Dois-je rappeler en passant que de nombreux Congolais agissent à titre de consultants en dehors des frontières congolaises...

Pour le reste, j’en appelle à la vigilance et à la rigueur de nos compatriotes. Qu’ils soient Congolais ou africains. Dans cet univers des réseaux sociaux où les gens s’improvisent « connaisseurs » et « experts » de tout et de rien, la vigilance doit être de mise. Sinon on relaie des faussetés et on induit les autres en erreur.








Aujourd’hui, les gens deviennent des « stars » de l’ignorance sur le net en s’improvisant « connaisseurs » des sujets qu’ils ne comprennent ni ne maitrisent. Il suffit de parcourir Google, de s’approprier une analyse ou un article sans nécessairement en comprendre les subtilités, de la relayer en se faisant passer pour son auteur pour susciter les « applaudissements » et une averse des « like » sur les réseaux sociaux. Bien entendu, on devient le ou la «connaisseur(e)» de la thématique en question alors qu’on est un parfait un ignorant...

En lisant certains « papiers » (dont un particulièrement) que m’ont envoyés des compatriotes sur le sieur Akere Muna, je n’ai pu m’empêcher de sourire. L’avocat camerounais aurait été recommandé à Félix par Kagame ! Donc quelqu’un lit un article sur Bernard Muna, et sans maîtriser ni comprendre les tenants et les aboutissants des dossiers relatifs au fonctionnement du TPIR et de tous les enjeux y afférents, il publie une « note » dont le seul mérite est d’être vide de sens, en plus de se distinguer par des raccourcis dignes des discussions des ngandas.

Ce qui étonne, c’est de voir les gens la partager sans un minimum de distance critique. Oui, on peut se poser des questions sur certaines personnes au regard de leur parcours et des rapports qu’ils entretiendraient avec certaines entités ou individus sulfureux. Le cas de Akere Muna. Mais de là à conclure qu’il serait un « suppôt » de l’abominable homme des collines (Paul Kagame), il n’y a qu’un pas.

Un peu de rigueur ne fait pas de mal à personne. Mais dans un pays (RD Congo) où les hommes de science, les universitaires et les intellectuels ont failli, il est normal que des plaisantins, dont le seul mérite est d’être plaisantins, deviennent des modèles de société à suivre. Bien entendu, pour le plus grand malheur de la République...
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top