Liens commerciaux

0




Dans le cadre de leur campagne de sensibilisation sur les propositions des lois sur la réforme de la justice, les deux députés nationaux, Aubin Minaku et Gary Sakata, initiateurs de trois projets des lois ont rencontré le dimanche 19 juillet , le cardinal Fridolin Ambongo.

L’ancien président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku estime qu’il n’y a aucune disposition dans ces trois propositions des lois qui violente le droit des populations.

 » Nous sommes respectueux de la population , nous sommes respectueux de ceux qui peuvent éclairer la lanterne de tout le monde notamment le cardinal. Nous allons échanger avec les magistrats , parce qu’ils sont les premiers concernés et pour le reste je vous garantie que, il y a aucune disposition dans ces trois propositions des lois qui violente le droit des populations », a dit Aubin Minaku au sortir de la dite audience.

Gary Sakata de son côté, affirme qu’aucun pays ne se développe sans réformes et ces dernières viennent du parlement.

 » L’initiative parlementaire est d’ordre constitutionnel dont nous n’avons fait que ce que la constitution nous demande de faire . Il n’y a pas de découragement, on doit poursuivre les initiatives si non le pays se développe avec des réformes de toute nature et ces réformes viennent du parlement », a-t-il déclaré.

Il sied de rappeler que les trois propositions de lois initiées par les députés nationaux Aubin Minaku et Garry Sakata sur la réforme de la justice ont suscité des vives tensions au sein de l’opinion publique et politique de la RDC et même internationale.

L’Assemblée nationale avait décidé de suspendre l’examen de ces trois propositions des lois à la commission politique , administrative et juridique et a renvoyé à la session de septembre prochain.

Thierry Mfundu

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top