Liens commerciaux
Collecte des fonds pour soutenir Sango ya Congo.
Il suffit de cliquer sur ce lien 👇👇👇👇 pour transférer votre argent.

0




Des pneus brûlés, circulation perturbée dans la route nationale numéro 5, un camps de la MONUSCO incendié en partie ce vendredi 31 juillet 2020, par la population en colère qui exige le départ du commandant FARDC après l'assassinat de 12 personnes par un militaire en état d'ivresse à Sange dans le territoire d'Uvira, province du Sud-Kivu, dans la soirée du jeudi 30 juillet dernier.

Selon Bernard Kadogo, président de la société civile de Sange, tous les corps des victimes sont exposés sur la route nationale numéro 5.

Il précise que le camps de la MONUSCO de Sange a été incendié en partie par la population en colère.

" La situation est précaire à Sange. Depuis le matin, toute la population est agitée. Des pneus sont brûlés, la route est barricadée.Tous les magasins sont fermés", a expliqué à 7SUR7.CD Bernard Kadogo.

Il renseigne que la population de Sange exige le départ de tous les membres permanant du conseil de sécurité de Sange dont le commandant de Forces Armées de la République Démocratique du Congo à Sange.

Déogratias Cubaka, à Bukavu

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top