0




Les 64 hauts magistrats nommés par ordonnances présidentielles le 17 juillet 2020, à la Cour de cassation, au Conseil d'Etat, à la Haute cour militaire, à la Cour militaire et aux parquets généraux y rattachés ont prêté serment, ce mardi 4 août, devant le président Félix-Antoine Tshisekedi.

Il s'agit, à titre indicatif, du premier président de la Cour de cassation David-christophe Mukendi Musanga et des présidents du Conseil d'Etat Odio Nonde Marthe et Ndomba Kabeya Elie Léon.

Plusieurs autres hauts magistrats civils et militaires récemment nommés par le président de la République ont prêté serment à cours de cette cérémonie.

Parmi eux figurent, des présidents et conseillers à la Cour de cassation, des avocats généraux près cette Cour, des conseillers et avocats généraux près le Conseil d'Etat, un conseiller de  la Haute cour militaire et des avocats généraux des Forces armées de la RDC.

Après prononciation des formules consacrées de prestation de serment, les assermentés ont signé le procès verbal de prestation de serment en présence du directeur de cabinet du chef de l'État Eberande Kolongele.

Seuls deux juges Noël Kilomba et Jean Ubulu nommés respectivement aux postes de présidents à la Cour de cassation n'ont pas prêté serment à cette occasion.

Selon un tweet de l'assistant du chef de l'État Michée Mulumba, ils seraient empêchés de prêter serment après leur recours introduit au Conseil superieur de la magistrature demandant de poursuivre leur mandat de 9 ans  à la Cour constitutionnelle où ils exercent comme juges.

Il convient de rappeler que ces hauts  magistrats qui ont prêté serment ce mardi 4 août ont été nommés à travers une série d'ordonnances présidentielles lues à la télévision nationale le 17 juillet 2020.

Orly-Darel Ngiambukulu
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top