0

 

Dans son communiqué du 22 octobre 2020, le Front Commun pour le Congo (FCC) a appelé la population à rester mobilisée afin de faire barrage à toute tentative tendant à liquider l'héritage d'un combat commun en vue de l'instauration des institutions démocratiques dans le pays, combat couronné par la première alternance pacifique du pouvoir.

Dans l'entourage de Félix Tshisekedi, la réaction ne s'est pas fait attendre. 

Via Twitter, le haut représentant du Chef de l'État,  Kitenge Yesu.
 fustige l'appel lancé à la population par cette plateforme dont l'autorité morale est l'ex-président Joseph Kabila Kabange. Kitenge Yesu qualifie par la même occasion le communiqué du FCC de gargarisme collectif.

"La RDC, État de droit en devenir, après les dictatures passe par une étape révolutionnaire indolore inhérente. Deux classes : patriotes et suspects. Ils osent faire appel au peuple, eux qui pètent dans la soie tandis que ce peuple souffre. Leur déclaration = gargarisme collectif", a réagi le haut représentant du chef de l'État.

Pour rappel, les relations sont plus que jamais tendues au sein de la coalition au pouvoir (FCC-CACH ndlr). La nomination de 3 nouveaux juges à la Cour Constitutionnelle est la goute d'eau qui a fait déborder le vase.

En effet, le FCC accuse le président Tshisekedi d'avoir violé "intentionnellement" la constitution en nommant ces 3 juges. Dans un communiqué rendu public jeudi dernier, le FCC a prévenu qu'il ne reconnaît pas ces juges et ne se sentira pas concerné par les actes qu'ils poseront.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top