0

 





Antoine Gabriel Kyungu a été reçu ce samedi 7 novembre 2020 par le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo au Palais de la Nation, dans le cadre des consultations présidentielles.

À l'issue des échanges, le président de l'Union Nationale des Fédéralistes du Congo (UNAFEC), interrogé par la presse au sujet de la dissolution de l'Assemblée nationale ou de la requalification de la majorité parlementaire à la fin de ces consultations, a indiqué que cela relève des prérogatives du chef de l'État.

Selon Gabriel Kyungu, à ce stade il faut tout simplement attendre les décisions finales du président de la République.

"Soyez tranquilles, le chef de l'État a dit, je consulte, je contacte qui il faut contacter et après je vais tirer les conclusions qu'il faut. Attendons que lui qui a cette prérogative là, de tirer la leçon de tout ce que nous lui avons dit", a déclaré Gabriel Kyungu.

S'agissant de la coalition FCC-CACH, Gabriel Kyungu a rappelé que son parti a déjà constaté que c'est un mariage qui ne marche pas.

En outre, le président de l'UNAFEC a précisé qu'il était également question pour lui de transmettre au chef de l'État, le message de soutien des cadres et militants de son parti politique.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top