0


C’est ce qu’a déclaré le secrétaire général de la Cenco au sortir d’un entretien mercredi avec l’ancien président, Joseph Kabila. Reçue par l’ancien président dans sa résidence de la Gombe, la délégation de l’épiscopat congolais a échangé avec lui sur les enjeux politiques du moment. Ceci, dans la perspective d’une solution à la crise qui secoue, inexorablement, le microcosme politique congolais.


D’après le secrétaire général de la CENCO, l’abbé Donatien Nshole, cette démarche répond au devoir de l’église d’accompagner les institutions de la République afin de consolider “la jeune démocratie et contribuer à l’amélioration des conditions de vie des congolais”.

Dans le souci de rapprocher les deux poids lourds de la coalition, Donatien Nshole estime que cette rencontre est ” incontournable” pour résoudre la crise.

“Le chef de l’État a l’intention de s’entretenir avec Joseph Kabila avec qui il est en crise”. Une telle séance d’échanges”sans tabous” est encouragée par d’autres acteurs sociopolitiques qui se sont déjà confiés au chef de l’État en consultations.

D’après eux, Félix Tshisekedi devrait rencontrer son “frère” en vue de dissiper le malentendu. Et de ce fait, booster l’envol du pays.

Aujourd’hui, tout semble bloqué à cause des ” tiraillements de tous ordres” de deux partenaires politiques censés parler un même langage de paix et du bien-être des citoyens en dépit de leurs intérêts politiques, pensent certains analystes.


Par Badibanga Poivre d’Arvor

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top