0


La réplique du député national du PPRD Jean Pierre Lihau aux propos de Ferdinand Kambere, Secrétaire adjoint du parti de Joseph Kabila n’a pas tardé au lendemain de sa rencontre avec le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi dans le cadre des consultations nationales.


Ayant été reçu comme fils des trois premiers présidents fondateurs de l’UDPS, le député national PPRD a été victime des attaques de part et d’autre de sa famille politique PPRD-FCC.

Sur Topcongo FM, Mr Ferdinand Kambere, Secrétaire permanent-adjoint du PPRD a traité Jean-Pierre Lihau de corrompu pour avoir répondu favorablement à l’invitation du Chef de l’Etat dans le cadre de ses Consultations.

Il demandait à ce que son mandat parlementaire lui soit retiré considérant qu’il a de facto, démissionné de son parti en n’ayant pas respecté le mot d’ordre qui a été lancé.

Dans ses éléments de réponse, Lihau lâche en premier lieu.

“Si j’ai un commentaire à faire, je dirai d’abord ma tristesse de voir un juriste étaler aussi publiquement un tel degré de méconnaissance des A,B,C,D du droit notamment en ce qui concerne la notion juridique élémentaire de démission.

Jean Pierre Lihau demande à Kambere de revoir ses notes et les lois en la matière avant sa prochaine sortie médiatique.

Et d’ajouter: “Il lui serait aussi indiqué,à cette occasion, d’être un peu moins arrogant et d’afficher par moment une attitude d’humilité,
car trop d’interventions irrationnelles et incongrues finissent par ternir et niveller vers le bas l’image du parti.”

Lihau rappelle à son secrétaire adjoint qu’il est un élu du peuple, un vrai-ayant véritablement mouillé le mallot seul dont son mandat est constitutionnel et dispose de sa liberté de conscience et d’agir parlementaire.

“Mr Kambere doit comprendre que l’époque de la pensée unique est révolue. Dans un même parti, sur certaines questions, les opinions peuvent varier” lui a-t-il fixé.

Lihau a rappelé qu’il était allé répondre à cette invitation sans trembler et fort de ses convictions sans renier son parti, PPRD et que si c’était à refaire il le refairait.

“Chacun de nous a le devoir d’emprunter le chemin du courage et de la vérité vis à vis du peuple si nous voulons sauver cette nation” a-t-il précisé.

Jean Pierre Lihau a par la suite demandé à Ferdinand Kambere de retirer, sans délai, ses propos insultants proférés gratuitement à son endroit faute de quoi il se verra dans l’obligation de saisir la justice pour diffamation et atteinte à l’honneur, car pense t-il c’est aussi cela l’Etat de droit.

Par Ivan Honoré

 

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top