0

 

L’ancien gouverneur du Katanga est pleinement disposé à participer aux consultations nationales convoquées par le chef de l’État. Sa motivation n’est pas à démontrer. Il est attendu ce vendredi à Kinshasa pour répondre à l’appel de Félix Tshisekedi.

Selon son conseiller en charge de la jeunesse, Patrick Mundeke, Moïse Katumbi avec son équipe de la plateforme “Lamuka” compte parler Congo, pas plus. Sur ce point, il envisage recommander une sérieuse réforme de la commission électorale afin de garantir son indépendance, celle de la cour constitutionnelle aussi qui est, à n’en point doutere, un impératif.

La justice élève une Nation, reconnaît Mundeke qui précise que “ce sont ces réformes qui motivent Katumbi pour sauver le pays, et non chercher un poste politique juteux”.

Pour ce notable de Goma, seul l’intérêt des congolais est mis en exergue dans tout le combat mené par le leader du parti “Ensemble pour la République”. C’est pourquoi, insiste la source, ” il est temps de se mettre autour d’une table pour parler des problème d’État comme des hommes d’États. Ce temps de faire parler les armes contre le pays est révolu”.

Loin de voir l’occasion de faire partie du pouvoir à travers ces consultations en vue d’une union sacrée, Patrick Mundeke pense le contraire.

“Tant que nous aurons le peuple à nos côtés, nous aurons le pouvoir”.

Répondant aux questions des journalistes à Goma à la veille de l’arrivée à Kinshasa de son chairman, il a précisé qu’un cahier des charges sera remis au chef de l’État afin de faire émerger la démocratie en RDC.


Par Badibanga Poivre d’Arvor

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top