0








Le procès qui oppose le ministère public au directeur général de la Régie des voies aériennes (RVA), Abdallah Bilenge, s’ouvre ce vendredi 4 décembre à la prison centrale de Makala.

Des sources proches du dossier affirment qu’il lui est reproché le détournement de plus de 15 millions de dollars américains, des cotisations des retraites de la TVA depuis 2014 qui jusqu’à aujourd’hui ne sont pas arrivés à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale(CNSS).

Ces accusations sont balayées d’un revers de la main par sa défense.

D’après Maitre Amédée Mboma, l’un de ses avocats, il s’agit d’une créance sociale à la CNSS, à l’INPP, à l’ONEM ainsi qu’à la DGI.

“Ce n’est pas de l’argent décaissé et affecté pour des fins privées par mon client”,renchérit-il.

À ce sujet, Félix Tshisekedi avait instruit le ministre de la Justice, de faire diligenter une enquête à la Régie des Voies Aériennes (RVA), sur la mégestion et l’incapacité de cette entreprise de payer ses agents.

C’était au cours du Conseil des ministres tenu le lundi 04 mai de l’année encours que le Chef de l’Etat avait indiqué aux membres du Conseil qu’il reçoit des plaintes sur la situation au sein de cette entreprise, qui a dit être incapable de payer ses agents, alors que, selon lui, les indicateurs de la RVA sont encourageants.


LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top