0





Les cadres et membres du Front Commun pour le Congo (FCC) condamnent l'annulation par les autorités du pays, de l'arrivée de Joseph Kabila à Lubumbashi, initialement prévue ce samedi 05 décembre 2020, tout en prenant à témoins la communauté internationale face à la « restriction de liberté de déplacement dont l'ex-président Congolais est victime ».

Ils l'ont dit dans un meeting improvisé au rond-point Carrefour, précisément à la place de l'Identité Katangaise à Lubumbashi, chef-lieu du Haut-Katanga.

« Ça fait trois semaines que nous vous avons dit que l'enfant du Katanga est en train de venir. Il était parti travailler pour le pays et il devrait rentrer pour nous saluer. Aujourd'hui, on s'était entendu tous, qu'on parte l'accueillir avec joie, vous même vous voyez le nombre de gens. Vous avez vu comment nous sommes rentrés seuls sans celui qu'on était parti accueillir. À la communauté nationale et internationale, vous êtes vous-mêmes des témoins de ce qui s'est passé aujourd'hui le 05 décembre 2020. Nous étions partis accueillir le nôtre, mais nous ne l'avons pas fait. Nous disons qu'un katangais n'est pas aventurier. Le Katangais est l'ami de tout le monde. Nous étions partis avec le cœur des Katangais », a déclaré, Pablo Ngwej, président du comité d'accueil de Joseph Kabila à Lubumbashi.

Entouré des députés, ministres et membres du FCC, le vice-président de l'Assemblée provinciale du Haut-Katanga, Pablo Ngwej, a par ailleurs salué le « leadership » du président honoraire qui a fait, explique-t-il, que la démocratie soit réelle en République Démocratique du Congo.

Pour rappel, initialement prévue pour ce samedi, l'arrivée du sénateur à vie, Joseph Kabila, à Lubumbashi a été annulée.


LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top