0





Le torchon continue de brûler au sein du Front Commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila. Après la débâcle qu’à connue cette plateforme à l’Assemblée Nationale avec la destitution de Jeannine Mabunda à la tête de la Chambre basse du Parlement, Âgée Matembo vient de créer et de lancer le FCC progressiste.

Son parti politique, l’Alliance des Nationalistes pour la Démocratie et l’Emergence du Congo (ANADEC), « annonce le lancement d’un nouveau courant politique dénommé FCC-Progressiste, courant politique qui vient désormais redonner espoir aux aigris, aux marginalisés et aux délaissés du favoritisme en vue de conserver la majorité sacrée de la famille politique de Joseph Kabila« . 

Dans une déclaration politique faite ce samedi 19 décembre, Âgée Matembo dit avoir « constaté avec amertume la démobilisation interne au sein du FCC de Joseph Kabila, poussant ainsi certains camarades à la trahison, au débauchage et à l’hypocrisie politique à cause de la prise en otage de cette machine politique, par un groupe des caciques ayant échoué à fédérer la cohésion et l’unité sincère après décembre 2018 ».

L’ANADEC suspend quelques ténors du FCC, à savoir Néhémie Mwilanya, Aubin Minaku, Emmanuel Shadary, Evariste Boshab et Adolphe Lumanu, tous pour incompétence notoire dans la coordination du FCC. « Ils naviguent à contre-courant et conduisent le bateau FCC dans un vaste trou noir au profit de leurs intérêts égoïstes. Leur gestion est caractérisée notamment par le népotisme, le clientélisme, la concussion et l’absence d’un vrai dialogue entre regroupements politiques », dénonce le parti de Âgée Matembo.

Toutefois, l’ANADEC « réaffirme sa fidélité et sa loyauté » à Joseph Kabila, tout « en écartant de la sphère décisionnelle les 5 personnalités les plus influentes du FCC. Ces caciques « sont simplement relégués au sein de leurs partis politiques respectifs et sont formellement interdit d’engager le FCC puisque n’ayant plus qualités », insiste l’ANADEC.

Entre-temps, une pétition a été lancée contre Emmanuel Ramazani Shadary, Secrétaire permanent du PPRD, principal parti politique du FCC, pour « incompétence notoire ». Il lui est reproché « d’avoir failli à sa mission principale de conserver l’unité au sein du parti et le pouvoir dans toutes ses dimensions politiques ».

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top