Liens commerciaux

0
La motion de défiance contre le ministre de la Défense nationale, Crispin Atama a été rejeté ce lundi 16 avril 2018 à l’Assemblée nationale. Cette action a suscité la colère au sein de l’opposition.

L’initiateur de la motion de défiance, Paul Muhindo accuse la majorité présidentielle de protéger “les criminels” et parle d’une honte pour le pays.

“Il n’a pas voulu qu’on en parle puisqu’il protège bien les auteurs et les complices. Il y a eu des réunions secrètes et financées jusqu’au sommet de l’Etat. C’est une honte que d’empêcher les députés d’effectuer leur rôle. C’est urgent de parler de la question de l’Est du pays. La vérité est qu’ils cachent les auteurs et les complices des tueries à Beni. Nous avons découvert ceux qui nous font la guerre et la lutte continue”, a-t-il déclaré.

Pour sa part, le député UNC Jean Baudouin Mayo Mambeke dénonce un vice dans la procédure ayant conduit au rejet de la motion de défiance.

“Selon l’article 69, de quelle motion que Vicky Katumwa a-t-elle fait usage ? L’ordre du jour n’est même pas adopté. On nous tue et ça fait mal au cœur. Les gens que nous respectons sont des minables. Ils sont au dictat de Kabila. C’est malheureux. Il y en a eu à l’époque de Mobutu mais aujourd’hui ils ne sont pas là.»,a dit Mayo Baudouin

L’Assemblée nationale a rejeté ce lundi 16 avril 2018, la motion de défiance contre le ministre de la défense nationale Crispin Atama Tabe. C’était à l’issue d’un vote après une motion incidentielle initiée par la députée Vicky Katumwa de la Majorité présidentielle qui a proposé le retrait de l’ordre du jour de cette motion, car, dit-elle, son examen sur « la place publique violerait le secret de défense ».

Auguy Mudiayi



LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top