Liens commerciaux

Emission Kiosque du 23 Avril 2018 avec Mike Mukebayi et Serge Kabongo : Katumbi veut chasser Kabila par les armes !

0
Les conditions de vie de plus de 5.698 ménages agricoles dans les Diocèses de Kindu, Kisantu et Kongolo en République démocratique du Congo (RDC) se sont améliorées, grâce au « Programme quinquennal (2013-2017) d’appui à l’amélioration de la sécurité alimentaire ».

Cinq ans après son exécution, le rapport narratif final élaboré par la Caritas Congo Asbl, souligne que ce programme a été focalisé sur la sécurité alimentaire et l’amélioration des moyens de subsistance. A cela s’ajoutent l’environnement, la démocratie et la bonne gouvernance, ainsi que l’égalité des sexes.
Les résultats sur le terrain montrent que le programme a réussi à améliorer les moyens de subsistance du groupe cible, et que tous les objectifs ont été atteints. Les interventions du programme ont contribué aux Objectifs du développement durable : Pas de pauvreté (Objectif 1), Zéro Faim (Objectif 2), Égalité entre les sexes (Objectif 5), et Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques (Objectif 13).
Autrement dit, ce programme a contribué à l’amélioration de la sécurité alimentaire et des conditions de vie des petits exploitants agricoles dans trois diocèses de la RDC. La production agricole a augmenté. Qui plus est, elle est devenue plus diversifiée et durable grâce à l’adoption de pratiques agricoles adaptées à l’environnement local. Les agriculteurs sont aujourd’hui mieux équipés pour lutter contre le changement climatique.

LA FEMME INCLUSE DANS LA PRISE DE DECISION
Financé à hauteur de 30 millions de couronnes norvégiennes, avec l’appui de l’Agence norvégienne de coopération au développement (NORAD), ce projet a ciblé 5.698 ménages paysans producteurs dont 2.229 dirigés par une femme, regroupés en 188 organisations.
Selon les observateurs descendus sur place, la population de ces contrées bénéficient d’une meilleure nutrition. Des conditions plus favorables à la commercialisation des produits agricoles ont permis aux agriculteurs d’augmenter leurs revenus. Cela s’est traduit par une amélioration de la sécurité financière et du logement, ainsi que par des taux d’inscription plus élevés dans les écoles primaires et secondaires, en particulier pour les filles.
Cet avancement, associé à la participation croissante des femmes à la prise de décision, à la gestion de l’organisation des agriculteurs et aux activités génératrices de revenus, a ouvert la voie à l’autonomisation des femmes et à l’amélioration de l’égalité des sexes.
Ce programme, rappelle-t-on, a été exécuté par les Caritas-Développement de trois diocèses, à savoir Kindu, Kisantu et Kongolo, sous l’accompagnement technique de la Caritas Congo Asbl et de la Caritas Norvège. FST
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top