Liens commerciaux

0
L’Anapi va bientôt diligenter des missions d’évaluation auprès des projets agréés aux avantages du code des investissements en RD Congo et invite les promoteurs desdits projets à prendre les
dispositions nécessaires, a annoncé le directeur général de l’Agence, M. Anthony Nkinzo Kamole dans un communiqué. A en croire le numéro 1 de cet organe technique de l’Exécutif national, l’objectif de ces missions est d’évaluer le niveau d’exécution des projets agréés aux avantages du Code des investissements afin de permettre à l’Anapi d’obtenir des éléments probants devant soutenir son argumentaire et de muscler son plaidoyer à mener auprès des autorités compétentes en faveur desdits projets.
Ces missions, apprend-on, s’inscrivent dans la logique d’accompagnement des investissements implantés en RDC, objet social de l’Anapi. Cependant, aucune précision n’a été donnée, ni sur la date du début desdites missions ni sur les filières ciblées par ces équipes d’évaluation de l’Agence nationale pour la promotion des investissements. Au-delà d’un état des lieux à dresser, ces contacts avec les promoteurs des projets concernés, constituent aussi une occasion pour les experts de l’Anapi, de se rendre compte des difficultés auxquelles sont confrontés ceux qui apporté leurs capitaux en RD Congo.
En sa qualité de service technique du Gouvernement ayant dans ses attributions l’amélioration du climat des affaires et la promotion des investissements, l’ANAPI s’emploie à inscrire sur sa feuille de route, des avancées significatives visant une attraction accrue des investisseurs dans le processus de création d’entreprise en RD Congo. Loin d’être une démarche ponctuelle, les missions d’évaluation de l’Anapi sont perçues comme un exercice de routine. Autant dire que ce n’est pas la première fois que l’Anapi organise ce genre de missions. L’année passée, par exemple, l’Agence avait entamé du 06 au 08 avril 2017, des séries de visites de quelques projets de la filière cimenterie et production des matériaux de construction agréés aux avantages du Code des Investissements dans la Province du Kongo Central. Outre les cadres de l’Anapi, les représentants des cimenteries visitées, les délégués des ministères de Finances, de l’Industrie et ceux du secteur privé avaient également participé à cette séance de travail.

DES AVANCEES CERTAINES
A l’Anapi, l’amélioration du climat des affaires en RD Congo est loin d’être une simple déclaration d’intentions. Bien au contraire. Plus qu’un credo, l’Agence fait de l’amélioration du climat des affaires son cheval de bataille. Plusieurs avancées engrangées à cet effet en sont une parfaite illustration. Parmi les progrès majeurs enregistrés, figure l’informatisation du Registre de commerce et de Crédit immobilier, avec comme impact direct la célérité de production du RCCM, la traçabilité du dossier et la facilitation de transmission des données au RCCM national. A cela s’ajoutent la numérisation de la recherche de la dénomination sociale avec comme effet direct sur l’instantanéité de la confirmation de celle-ci au dépôt du dossier et la réduction du délai de création d’entreprise, l’extension du Guichet unique de création d’entreprise (GUCE) en provinces et l’ouverture de deux antennes à Kinshasa. Ces innovations ont comme impact visible le rapprochement des services du GUCE des usagers (opérateurs économiques), la facilitation de la création d’entreprise et le gain de temps et d’économie.
Par ailleurs, l’avènement de l’Anapi a aussi comme conséquence positive, la suppression de l’autorisation maritale requise jadis pour la femme mariée pour créer son entreprise. D’où, la simplification du processus de création d’entreprise pour l’opérateur économique femme mariée, l’accroissement du nombre d’entreprises créées par les femmes mariées (entrepreneuriat féminin). Un autre fait notable est la libéralisation de la profession de Notaire, entrainant ainsi le rapprochement des services du Notaire des usagers.Tout ceci se fait désormais en un seul instant et au même endroit. A savoir le Guichet Unique de Création d’Entreprise, seule structure habilitée à délivrer tous les documents juridiques de constitution d’une entreprise. Ce, dans un délai de trois jours ouvrables. Comparativement aux années antérieures, il s’agit donc là, d’une autre avancée significative.
Toujours dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires en RD Congo, le ministre d’Etat en charge du Plan, Modeste Bahati Lukwebo, avait procédé le mardi 30 avril 2017, à la présentation des six réformes Doing Business initiées par la RD Congo. Témoins de l’événement : le comité de gestion de l’Anapi, des contributeurs du Doing Business ainsi que de nombreux partenaires dont le représentant du Directeur des Opérations de la Banque Mondiale.
Pour le Rapport Doing Business 2018, la RD Congo a initié des réformes sur six indicateurs. Toutes ont été prises et mises en œuvre durant la période de 01 juin 2016 au 31 mai 2017. Les six indicateurs sont la création d’entreprise, le Permis de construire, le Transfert de propriété, le Raccordement à l’électricité, le Paiement des taxes et impôts et le Commerce transfrontalier.Le « Doing Business » est un service de la Banque Mondiale qui évalue les réglementations et les pratiques propres de chaque pays, en fonction des facilités offertes aux opérateurs économiques pour faire des affaires. Cette évaluation est faite sur base des indicateurs qui constituent les étapes essentielles de la vie d’une entreprise de taille moyenne ou de petite taille, de la naissance à la liquidation de l’entreprise.Laurel KANKOLE
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top