Liens commerciaux

0

Le Parti national pour la démocratie et le développement (PND) tape du poing sur la table. Proche parmi les proches de Moïse Katumbi, la formation politique de Salomon Kalonda Della accuse le pouvoir de Kinshasa d’avoir commandité l’attaque contre son siège, dans la nuit du jeudi 31 mai au vendredi 1er juin dernier à Lubumbashi, annonce ’’Jeune Afrique’’. D’après Christian Momat, Secrétaire général du PND, des jeunes d’un parti politique de la Majorité ont diligenté en cette nuit-là une attaque contre les locaux de cette formation politique. Ils en ont même profité pour incendier une des façades de la clôture du siège où trônait une effigie de Moïse Katumbi, l’ancien Gouverneur du Katanga, qui affiche déjà ses ambitions pour la présidentielle. "Cette nuit, vers une heure du matin, des balles ont crépité à Lubumbashi, relate-t-il. Puis, deux jeeps remplis de militaires ont barricadé les voies menant à l’avenue Kasa-Vubu pour permettre à des jeunes arborant des t-shirts à l’effigie de Joseph Kabila de s’attaquer à notre siège. Mais, comme ces derniers n’ont pas pu défoncer la barrière, ils ont mis le feu sur le portail et la clôture de l’immeuble après avoir versé de l’essence". "IL Y A LA MAIN DU POUVOIR !" "C’est quand même curieux que cette attaque ait lieu au moment où Joseph Kabila séjourne à Lubumbashi !", lâche Christian Momat, s’adressant à ’’Jeune Afrique’’. Tirant ses conclusions, le Secrétaire général du PND ne voit pas d’autres explications à l’incendie du portail et de la clôture du siège de son parti à Lubumbashi. "Il y a la main du pouvoir !", martèle-t-il. "Ce n’est pas en détruisant l’image de Moïse Katumbi sur un mur qu’ils pourront l’arracher du cœur des Congolais",râle Christian Momat, réitérant son soutien à cet opposant, candidat déclaré à la présidentielle en RDC.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top