Liens commerciaux

0
Si Steven Nzonzi et Prisnel Kimpembe avaient accepté d’enfiler le maillot des Léopards, ils ne seraient pas champions du monde avec la France. Les deux joueurs désormais au sommet du football avec les Bleus, avaient décliné la convocation du sélectionneur congolais, Florent Ibenge pour tenter de qualifier la RDC à une deuxième coupe du monde de son histoire, 44 ans après la participation des Léopards au mondial ouest-allemand.


Bien que leurs noms aient été repris parmi les présélectionnés, les deux joueurs de FC Séville et de Paris Saint-Germain n’ont pas voulu honorer la sélection rd Congolaise. Tous, confiants en leurs niveaux, disaient vouloir plutôt jouer pour la France.
Le milieu de terrain de 29 ans, N’zonzi, se serait même montré favorable pour les Léopards à un moment, vu que l’appel de Didier Deschamps, entraineur français, tardait à venir. Dans une interview accordée lundi 21 novembre au journal espagnol "Gazzettadello sport ", citée par l’Equipe.fr"Blague à part, je travaille et j’attends. Je peux encore jouer pour le Congo, une porte qui n’est en rien fermée, notamment parce qu’ils sont encore en course pour une qualification au Mondial 2018".
Quant à Kimpembe, ce sont plutôt ses parents qui avaient guidé son choix. Bien qu’ayant joué pour les sélections d’âge de la RDC, le remplaçant de Thiago Silva au PSG a fini par changer d’avis une fois grand. L’on se souviendra d’ailleurs de l’enthousiasme manifesté par son père lors d’une interview accordée à Radio Foot International de RFI après sa première convocation en équipe A de France.
Les deux athlètes congolais ne seraient donc pas champions aujourd’hui s’ils avaient accepté l’appel du technicien congolais. Ils auraient peut-être permis à la RDC de jouer son deuxième mondial mais pas la gagner.
La RDC avait manqué son ticket au profit de la Tunisie (2-1 à Tunis, 2-2 à Kinshasa) Bahati KASINDI

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top