Liens commerciaux

0
Il fallait attendre que la tension baisse après l’escalade verbale survenue au sujet de la légalité ou non de l’Etat d’urgence proclamé par le Président Félix Tshisekedi le 24 mars dernier. Par le biais de Kasongo Mwema, porte-parole du Chef de l’Etat, la présidence de la RDC attend des excuses publiques de la part d‘Alexis Thambwe, pour avoir « outragé » le Chef lors de son intervention qui a entrainé une vive polémique.

« Après les sorties hasardeuses d’ATM sur l’inconstitutionnalité de l’ordonnance de Félix Tshisekedi sur l’Etat d’urgence, la réponse est venue de « l’Etat de droit ». Pour le Juge constitutionnel, l’acte de droit posé est conforme », écrit-il sur son compte twitter.

Et d’ajouter : « Aujourd’hui, nous attendons à ce que, le président du sénat revienne sur ses paroles pour s’excuser, il avait jeté de l’opprobre sur le président. Et aujourd’hui, la cour constitutionnelle a donné raison au chef de l’état… e président du sénat a fait des déclarations qui nous ont laissé un peu pantois ».









Signalons que le Président Félix Tshisekedi a reçu ce mardi, 24 heures après l’arrêt de la Cour Constitutionnelle l’Etat, le Présidents de deux chambres du Parlement en sa résidence de la N’sele. A l’issue de cette rencontre, devant la presse, Jeanine Mabunda a laissé entendre que c’était une rencontre à bâtons rompus au cours de laquelle tous ont convenu de se contrer aux activités de la riposte contre le Covid 19.


Grevisse Tekilazaya
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top