Liens commerciaux

0


Le procès Mukuna convoqué par le Tribunal de grande instance de Kinshasa/Kalamu siègant en chambre foraine à la Prison Centrale de Makala vendredi 29 Mai 2020 n’a été que d’une courte durée. Pour cause, la plaignante, Mamie Tshibola a brillé par une absence notoire. Ni ses avocats ne se sont présentés devant les juges. Une situation qui n’a pas permis que le procès ait lieu comme prévu.

Selon des sources proches du Centre Pénitentiaire et de Rééducation de Kinshasa (CPRK), les avocats de la défense ont introduit une demande de liberté provisoire en faveur de Pascal Mukuna. L’évêque de l’Assemblée Chrétienne de Kinshasa (ACK) n’est pas libéré contrairement à certaines rumeurs qui courent les rues de Kinshasa.









C’est, au fait, samedi 30 mai que cette demande sera examinée en chambre de conseil du TGI/Kalamu. Pendant ce temps, l’audience est renvoyée au 05 Juin Prochain.

Pascal Mukuna est accusé de viol, menaces de mort et rétention illégale des documents parcellaires par Mamie Tshibola, « veuve de son ancien collaborateur ».Rachidi Mabandu
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top