0






Le Collectif d’Actions de la Société Civile (CASC) a fustigé le comportement "antirépublicain" de l’actuel bureau de l’Assemblée nationale qui est déterminé à étouffer l’expression de la démocratie reconnue par la constitution et les lois de la République après le discours tenu par le président de la République.

Dans un communique parvenu ce mercredi 09 décembre 2020 à 7SUR7.CD, la plateforme regroupant des organisations formelles de la société civile, mouvements citoyens et organisations féminines dit s'engager à accompagner le président de la République Félix Tshisekedi et les acteurs  qui ont souscrit à l’appel patriotique de former "une union sacrée". 

Par la même occasion, le CASC juge le discours du chef de l’Etat prononcé le 06 décembre de "porteur d’espoir", à l’ensemble du peuple qui croupit dans la misère depuis des décennies et qui avait assez de la gestion calamiteuse du régime précédent géniteur du Front Commun pour le Congo (FCC).

Pour rappel, Félix Tshisekedi avait  annoncé la nomination d’un informateur pour identifier une nouvelle coalition majoritaire au parlement au moment où les membres du bureau de l'assemblée nationale sont visés par des pétitions.  

Le bureau d’âgés installé, malgré des tensions entre les pro-Tshisekedi et les pro-Kabila au Palais du peuple, va examiner avec les députés nationaux ce jeudi les différentes pétitions. 

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top