Liens commerciaux

0
Les échos en provenance de Séoul, en Corée du Sud, sont de plus en plus rassurants au niveau de la Commission électorale nationale indépendante. Techniciens, informaticiens et autres cadres de la Ceni, sous la supervision du Secrétaire exécutif national adjoint Verdonck Tshiya, effectuent déjà un contrôle qualitatif et quantitatif des Machines à voter, en collaboration avec les techniciens sud-coréens afin de s’assurer de la qualité des machines à expédier en République Démocratique du Congo.

Ce contrôle intervient avant l’expédition des machines à voter vers la RD Congo. Le but est de certifier le bon fonctionnement digital des composantes matérielles et des ports, des fonctions de base, ainsi que du logiciel de vote. A ce stade, toute vérification se fait minutieusement avant les étapes du contrôle, de l’assemblage, du colisage, d’étiquetage, de palettisation, et de filmage avant l’acheminement vers Kinshasa.
Ces étapes de conditionnement sont respectées à la loupe. A l’allure où se déroule le travail dans les entrepôts de l’entreprise « Miru Systems », on peut déjà affirmer que les élections du 23 décembre 2018 seront bel et bien organisées avec la machine à voter. Et avant cette date, plus de 90.000 machines à voter atterriront en République démocratique du Congo. MOLINA
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top