Liens commerciaux

0
Le Cadre permanent de concertation de la femme congolaise (CAFCO) a déployé pour les élections qui se sont tenues hier 30 décembre, 300 médiatrices et médiateurs électoraux dans les chefs-lieux de 8 provinces de la RDC. Il s’agit de : Lualaba, Kongo-Central, Kasaï-Central et oriental, Tshopo, Haut-Katanga, Nord-Kivu ainsi que la ville province de Kinshasa.

A l’annonce de ce déploiement, le 29 décembre, Me Pélagie Ebeka, membre fondatrice de cette plate-forme de femmes, a fait savoir que ce projet, pilote initié par CAFCO, a pour objectif la prévention, la gestion et la résolution de conflits électoraux par la médiation. Le dit projet s’inscrit, a-t-elle poursuivi, dans le contexte particulier de la mise en œuvre du projet d’accompagnement des femmes dans le processus électoral en cours.
Pour ce faire, a souligné Me Pélagie Ebeka, CAFCO a mis en place pendant quatre jours à dater de dimanche 30 décembre, une cellule d’information électorale installée au Pullman Hotel. Selon cette activiste des droits des femmes, la mission de cette cellule est de collecter, d’analyser et de gérer les informations remontées par les médiatrices et médiateurs déployés dans le centre de vote.
Par cette action, CAFCO entend contribuer à la tenue des élections apaisées et non violentes, a mentionné l’une de fondatrices de ce regroupement de femmes congolaises, avant de conclure que le rapport sur les différentes médiations sera rendu public incessamment. La mise en œuvre de ce projet est appuyée par le PNUD et EISA. Mathy MUSAU
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top