Liens commerciaux

0
*Pour la première fois en RD. Congo, sept leaders de l’opposition font bloc et concluent une alliance de tous les enjeux, soucieux de regarder dans une même direction. Ils sont partants et ne jurent que sur la victoire de l’Opposition aux scrutins du 23 décembre prochain. Face à leurs bases respectives, et par ricochet au Peuple congolais, lors du meeting du samedi 29 septembre dernier sur le boulevard Triomphal, ils ont prêté serment de l’unité et promis un programme commun ainsi qu’une candidature unique. Seulement, ils disent fermement non à l’usage de la machine à voter, au fichier électoral irrégulier et à l’otage du processus, mieux, au simulacre d’élections. Ils, c’est Jean-Pierre Bemba Gombo, Chairman du MLC ; Moïse Katumbi, Président de l’‘’Ensemble pour le Changement’’ ; Martin Fayulu de la Dynamique de l’opposition ; Freddy Matungulu, Initiateur de ‘’Congo Na Biso’’ ; Vital Kamerhe, leader de l’UNC ; Adolphe Muzito du Nouvel Elan ainsi que Félix Tshisekedi de l’Udps.

Le rendez-vous a été respecté. Il était question d’un meeting-serment entre les principaux leaders de l’opposition du Congo-Kinshasa et leurs affidés, sinon, l’ensemble du Peuple. Jean-Pierre Bemba Gombo, Chairman du MLC ; Moïse Katumbi, Président de l’‘’Ensemble pour le Changement’’ ; Martin Fayulu de la Dynamique de l’opposition ; Freddy Matungulu, Initiateur de ‘’Congo Na Biso’’ ; Vital Kamerhe, leader de l’UNC ; Adolphe Muzito et Félix Tshisekedi, respectivement Présidents du Nouvel Elan et de l’UDPS sont les sept Initiateurs de cette nouvelle synergie de l’opposition. L’esplanade du boulevard ‘’Triomphal’’, en pleine commune historique de Kasa-Vubu, a, en effet, été inondé du monde, samedi 29 septembre dernier.

Quid du mobile ?

Enjeux, sinon, défis électoraux en présence, obligent. Décidément, ces sept figures de proue dans l’arène politique congolaise ont convenu d’évoluer ensemble et signé leur première sortie politique en bloc. Ce, dans l’ultime intérêt d’affûter conséquemment leurs armes en vue de la victoire, haut la main, de l’opposition aux prochains scrutins. L’heure est grave, admonestent-ils. Ils jurent sur le respect du calendrier électoral et mettent en garde contre toute parodie d’élections aux résultats géniteur du chaos, sans doute, déplorable. Ces notoriétés prétendument incontournables de la droite ont opté pour la résistance face au schéma de la CENI, ou de surcroit, du Gouvernement. A l’aube de la tenue des élections, dans le délai de l’almanach de la CENI, ils en appellent à la mobilisation tous azimuts afin de libérer le processus électoral. A bien dire, selon eux, le respect du calendrier électoral en vigueur s’avère la seule alternative de bon aloi, mais avec intégration des préalables majeurs qu’ils posent.

Meeting-serment

Cinq d’entre ces sept leaders ont été présents sur la tribune, à l’exception de Moïse Katumbi et de Jean-Pierre Bemba, tous deux absents sur les listes définitives publiées le 19 septembre dernier en guise de la prochaine élection présidentielle. Il s’agit de Félix Tshisekedi de UDPS, Vital Kamerhe de UNC, Martin Fayulu de l’ECIDE et Freddy Matungulu de Congo Na Biso, qui n’ont pas hésité de professer l’unité pour le meilleur et le pire. Adolphe Muzito, du reste, exclu de la course, a été activement présent à ce rendez-vous. Prenant, tour à tour, la parole du haut de la tribune, face aux milliers des militants présents à ce meeting, à moins de trois mois des scrutins du 23 décembre prochain, chacun d’eux s’est appesanti sur la nécessité de vaincre les différends biscornus en faveur de l’unité de l’opposition, avec comme enjeu majeur, le programme commun de l’opposition et la candidature unique. Par ailleurs, les leaders du MLC et d’Ensemble pour le Changement, s’exprimant par le biais d’une vidéoconférence, ont rebondi dans le même sens, appelant à la vigilance citoyenne. Pour sa part, Moïse Katumbi, rappelant les objectifs poursuivis au travers cette nouvelle synergie de l’opposition, a mis en garde contre la trahison des aspirations. «C’est un serment de l’unité que nous venons de conclure devant vous. Démontrons à la face du monde que nous sommes un peuple fort et nous appartenons à un pays le plus riche du monde», a-t-il exhorté les combattants présents à ce meeting. Des éclairés, tout compte fait, n’ont pas manqué de saluer la police congolaise pour son travail professionnel contre tout éventuel dégât.

Jacques Kitengie

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top