Liens commerciaux

0
A peine la campagne électorale lancée, des cas d’intolérance font déjà jour dans le fief des sympathisants des candidats. A Tshangu, par exemple, des photos et des banderoles des candidats sont arrachés et déchirées.
Il est ainsi de plus en plus difficile de reconnaitre un candidat parce que les effigies sont placées côte-à-côte, les unes sur les autres où même collées sur une autre. Ce cas est remarquable sur les grandes artères, notamment au croisement du boulevard Lumumba-entrée Pétro-Congo, quartier1 et à l’entrée Kimbuta. Conséquences : des affiches plus grandes étouffent les plus petites.
Pourtant, il y a certaines normes à respecter dans le cadre de la campagne telles que le prévoit la Loi électorale. C’est notamment le cas pour la distance à respecter pour le placement d’une photo ou d’une banderole.
Un autre fait à signaler est que les jeunes gens qui sont chargées de placer les affiches, les installent au même endroit, pourvu qu’ils s’en débarrassent. "Forum des As" en a compté 12 photos d’un candidat placé cote-à-côte au niveau d’un quartier. Dina BUHAKE
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top